Monsieur l’ogre

Monsieur l’ogre quand il parle fort
A une corde vocale qui se tord
On dirait que de son grand corps sort
La petite voix de boucle d’or
Il s’inscrit à des cours de chant
Pour maîtriser sa voix de méchant
Le professeur est encourageant
« C’est technique purement et simplement »
Et s’il travaille sérieusement
Dans moins de trois ou quatre ans
Au téléphone les gens ne diront plus souvent
« Bonjour petite, tu peux m’passer ta maman ? »

REFRAIN 1
Oh oh oh oh c’est trop nul d’être un ogre
Je suis couvert d’opprobre
Ridicule comme un hippopotame en robe
Délaissé comme la plage au mois d’octobre
Oh oh oh oh c’est tout pourri d’être un géant
Quand tu parles avec la voix d’un enfant de quatre ans
C’est pas du tout impressionnant
Vous vous moquez et on vous comprend

Monsieur l’ogre a un souci
Quand il parle ça fait de la bouillie
Son médecin lui a prescrit
Des séances d’ogrethophonie.
Il veut s’améliorer donc il se dépêche
Babebibo, babebibo sa langue s’assèche
Il fait des progrès ça lui redonne la pêche
Il devient même chanteur dans un groupe de rap Ouaich ouaich
Mais certains sons restent un peu revêches,
Sur le [se] sur le [che] en général il sèche
Et quand sur la langue t’as pas un cheveu mais une mèche
Quelle idée de dire « ça sent la chair fraîche ! »

REFRAIN 2
Oh oh oh oh c’est trop nul d’être un ogre
Je suis couvert d’opprobre
Ridicule comme un hippopotame en robe
Délaissé comme la plage au mois d’octobre
Oh oh oh oh c’est tout pourri d’être un géant
Quand tu parles en bafouillant et en postillonnant
C’est pas du tout impressionnant
Vous vous moquez et on vous comprend

Monsieur l’Ogre parle couramment
Espagnol, Anglais, Français, Allemand,
Ça pourrait être intéressant
S’il ne faisait pas les quatre en même temps.
Les mots se mélangent à chaque fois
Du coup il dit n’importe quoi
Et il annonce en menaçant sa proie :
« Je compte jusqu’à three
Attention : one, dos, trois ! »
Personne n’a peur Ich entiendo nicht pourquoi
Du bist gordo like my p’tit doigt
Ich repeat you una lastima fois
Yo want to essen toi !

REFRAIN 3
Oh oh oh oh c’est trop nul d’être un ogre
Je suis couvert d’opprobre
Ridicule comme un hippopotame en robe
Délaissé comme la plage au mois d’octobre
Oh oh oh oh c’est tout pourri d’être un géant
Quand tu parles franglais ou espallemand
C’est pas du tout impressionnant
Vous vous moquez et on vous comprend
Oh oh oh oh c’est trop nul d’être un ogre
Je suis couvert d’opprobre
Ridicule comme un hippopotame en robe
Délaissé comme la plage au mois d’octobre
Oh oh oh oh c’est tout pourri d’être un géant
Quand tu parles en bafouillant et en postillonnant
C’est pas du tout impressionnant
Vous vous moquez et on vous comprend
Oh oh oh oh

Télécharger ce texte en pdf

Téléchargez le playback de ce morceau

Téléchargez le playback de ce morceau

Publicités